Conseils pratiques pour la prise en charge des fractures de l’extrémité inférieure de l’humérus chez l’enfant

0
2574


Experts: Pierre Journeau, Franck ACCADBLED, Corinne BRONFEN, Bruno DOHIN

Les fractures de l’humérus distal sont fréquentes chez l’enfant. Elles sont parfois redoutées, car le coude de l’enfant est une mosaïque de noyaux d’ossification qui se modifie en permanence jusqu’à la fin de la croissance. Le diagnostic des lésions traumatiques de l’extrémité inférieure de l’humérus n’est donc pas toujours aisé.

Elles sont pourvoyeuses de séquelles en cas de prise en charge inadaptée. En raison du faible potentiel de croissance du coude, une restitution des rapports anatomiques doit être recherchée contrairement à d’autres fractures pédiatriques où des défauts de réduction sont tolérés. Les controverses concernant les différentes méthodes de traitement des fractures de l’humérus distal ne sont pas closes.

Les complications précoces des fractures de l’humérus distal sont parfois redoutables et redoutées. Les complications neurologiques sont fréquentes, en cas de fracture à grand déplacement.

Toutes ces raisons imposent, plus que pour tout autre site fracturaire, la plus grande attention pour ne pas sous-estimer les lésions traumatiques du coude, et une rigueur, plus importante, pour obtenir d’emblée des résultats anatomiques de qualité, ce qui semble être un moyen efficace d’éviter de nombreuses complications.

LAISSER UN COMMENTAIRE