Les gants médicaux poudrés comportent un risque selon la FDA

0
10711

Les gants médicaux poudrés peuvent constituer un danger aussi bien pour les professionnels de santé que pour les patients selon un communiqué de la FDA (US Food and Drug Administration).

L’agence a annoncé une proposition d’interdiction de la plupart des gants poudrés aux Etats-Unis.

Pourquoi ajouter la poudre aux gants ?

Cela facilite l’enfilage, la poudre permet un meilleur glissement entre la peau et le nitrile. La poudre présente à l’intérieur des gants permet également de limiter la transpiration et par conséquent permet de conserver les gants aux mains plus longtemps.

Le talc et d’autres poudres servaient autrefois à revêtir l’intérieur des gants chirurgicaux, mais ces poudres ont été éliminées après qu’il a été démontré qu’elles provoquaient une inflammation des tissus. Maintenant, c’est la fécule de maïs qui est souvent utilisée, mais la FDA vient de déclarer qu’elle causait des problèmes similaires.

Quels sont les risques rapportés par la FDA ? 

La poudre actuellement utilisée pour revêtir les gants en latex contient des protéines qui peuvent provoquer des réactions allergiques et des problèmes respiratoires. En effet, ces protéines peuvent enflammer les voies respiratoires et même irriter la plaie du patient pouvant compliquer les suites post-opératoires.

« Cette interdiction vise à protéger les patients et les professionnels de la santé d’un danger dont ils ignorent », explique le Dr Jeffrey Shuren, directeur du Centre de la FDA pour les dispositifs et la santé radiologique.