Causes des douleurs de la hanche

Causes des douleurs de la hanche

En dehors du contexte traumatique, les douleurs de la hanche peuvent correspondre à de très nombreuses causes. Avant de les rechercher, il faut être sur du siège de la douleur. Le diagnostic repose avant tout sur l’examen clinique et la radiographie standard.

Etiologies non traumatiques

Coxarthrose ou arthrose de la hanche 

Usure du cartilage articulaire, souvent d’évolution progressive, sauf que dans la coxarthrose destructrice rapide, la douleur, volontiers intense et d’installation brutale.

Ostéonécrose aseptique de la tête fémorale

Elle se manifeste classiquement par une douleur de survenue brutale, très invalidante à la mise en charge, et parfois insomniante.

Algodystrophie

Elle est rare. Elle se manifeste par des douleurs d’aggravation progressive, de rythme mécanique, avec boiterie et impotence fonctionnelle parfois sévère

Fractures de fatigue

Les fractures de fatigue du col fémoral et des branches du cadre obturateur, sont également à l’origine de douleurs mécaniques survenant dès la mise en charge, avec boiterie importante ou démarche dandinante.

– Tendinobursite du moyen fessier

Elle se manifeste par des douleurs à la marche à la face externe de la hanche, irradiant à la face latérale de la cuisse jusqu’au genou, voire à la jambe, gênant la marche et surtout la montée des escaliers, et parfois insomniantes en décubitus latéral.

Arthrite infectieuses

Elle peut être à germes banals avec une évolution brutale ou tuberculeuse dont l’évolution est progressive.

Arthrite rhumatismales

Polyarthrite rhumatoïde, spondyloarthrites et rhumatisme psoriasique.

Ostéome ostéoïde du col fémoral

Une tumeur bénigne du sujet jeune, la survenue des douleurs est électivement nocturne, souvent améliorées par la prose d’aspirine.

D’autres causes à l’origine des douleurs de la hanche

De très nombreuses pathologies peuvent éventuellement faire évoquer à tort un problème de hanche.

Origine neurologique

Sciatique L5, cruralgie L3 ou L4, mais aussi névralgie obturatrice (L2), ou méralgie paresthésique.

Pathologies de voisinage

Hernie inguinale et crurale, adénopathie, arthropathie sacro-iliaque, tumeur pelvienne, etc.

Tendinopathies péri-articulaires

Principalement la tendinite (ou tendinobursite) du moyen fessier (ou moyen glutéal), mais aussi la tendinite des adducteurs (et la pubalgie), la tendinite du psoas et celle du droit antérieur ;

Khaled Benokba

Khaled Benokba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *