Tendinopathies du coude

34
tendinopathies

Il s’agit d’une myo-tendino-périostite intéressant les extenseurs du carpe (notamment le court extenseur radial du carpe) à leur insertion proximale.

Le terrain de prédilection est l’homme, âgé de 35 à 50 ans, et le contexte microtraumatique professionnel. L’épicondylite causée par la pratique du tennis (tennis elbow) est classique mais finalement rarement retrouvée.

Signes des tendinopathies du coude

. Douleur siégeant en regard du relief de l’épicondyle, irradiant le long du bord latéral de l’avant-bras, parfois ascendante vers la ceinture scapulaire, le rythme est mécanique.
. L’extension contrariée du poignet réveille la douleur en regard de l’épicondyle (test du dossier de la chaise).

Imagerie

. Radiographie standard : elle est souvent normale, elle peut mettre en évidence une érosion osseuse de l’épicondyle ou des calcifications le long du trajet des tendons extenseurs du carpe.

A terme, l’évolution peut se faire vers une véritable arthropathie d’hyperpression de l’articulation huméro-radiale, avec arthrose secondaire.

. Echographie : on retrouve au stade aigu, un élargissement hypoéchogène de l’enthèse, et au stade chronique, un aspect hétérogène avec calcifications, et un aspect parfois nodulaire hypoéchogène.

. IRM a un intéret limité dans les formes débutantes. Dans les formes résistantes au traitement médical ou atypiques, l’IRM permet d’évaluer le stade de l’atteinte, en montrant un hypersignal en T2, signalant l’existence d’œdèmes et de microfissures.

Elle peut visualiser une rupture partielle ou complète sous forme d’hypersignaux intra-tendineux et une hypertrophie tendineuse. Un épanchement articulaire est parfois associé.

Traitement

Il associe un repos relatif, en supprimant tout geste aggravant la symptomatologie, voire absolu par un plâtre durant 1 mois en phase aigue, les AINS, les infiltrations locales de corticoïdes en regard de l’insertion tendineuse.

La physiothérapie et les massages interviennent après la phase aigue, la rééducation active sera retardée à quelques semaines.

Le recours à la chirurgie est rare, l’indication se pose après l’échec d’un traitement médical bien conduit pendant au moins un an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici